Canyon Lands

Jour 3 dans le Grand Ouest

Il y a des endroits dont on a entendu parler. Des endroits dont on a vu des photos. Lorsqu’on les voit en vrai, il peut arriver qu’on soit déçu. Ou bien qu’on n’en revienne pas tellement les photos ne peuvent rendre le lieu.

Deuxième case.

Canyon Lands, impossible de se rendre compte de la magie de l’endroit.

Désolé !

Même en panoramique, une photo ne rendra jamais qu’environ 120 à 140°. Nous avons une vision à 180° sans bouger et quand on peut bouger dans toutes les directions et qu’à chaque fois l’oeil est éberlué par ce qu’il voit… Là c’est magique !

Une seule solution ! Il faut venir.

Là !

A Canyon Lands.

Il y a plusieurs secteurs. Nous sommes allés à « An island in the sky ». Une île dans le ciel. C’est tellement vrai. Tout un programme.

P1060717.JPG

Je me suis avancé en premier jusqu’à la barrière, jusqu’au choc !

Et puis j’ai appelé Linda qui prenait des photos en arrière. Je lui ai dit qu’elle n’avait encore rien vu. Elle s’est approchée et comme on dit ici, ça a été du « jaw-dropping ». La mâchoire qui tombe.

Je n’ai malheureusement pas filmé la scène lorsqu’elle est arrivée à la barrière mais grâce à Tex Avery, on peut avoir une idée de l’effet « jaw-dropping » sur Linda.

Parce que voilà, seulement en photo et pas en vrai désolé, ce que l’on voit.

Problèmes de mâchoire et d’exorbitation pour d’autres que Linda ?

Nous comprenons.

Et descendre là. Tout en bas. J’adorerais. Mais il paraît que chaque année des gens se perdent là, tout en bas. Il vaut mieux y aller à deux véhicules. En bas, pas de réseau, pas de téléphone, pas de dépanneuse en cas de panne… L’aventure est possible.

Certains la tentent.

Nous sommes restés jusqu’à la nuit.

Encore sur notre faim.

 

Bon dernier jour de 2017.

A tout bientôt en 2018.